Mauvaise opération pour l’équipe fanion

CCS (R1) & – CLUSES (R1) 2

 

Des buts à l’image de la saison.

Pour cette 18ème journée de championnat, les hommes de L.Coulot recevait Cluses Scionzier, concurrent direct pour le maintien avec le même nombre de points au coup d’envoi (1 match en retard à jouer pour le CCS).

Des l’entame de match, les blancs mettent d’emblée le pied sur le ballon et la frappe de Bony, effleurant la lucarne d’un portier adverse totalement battu, au bout de quelques petites minutes 100% côte chaudaires, pouvait nous laisser espérer une après midi revancharde après s’être lourdement incliné au match aller.

Cependant, un 6m et 3 touches de balle plus tard, les visiteurs ouvrent le score sur leur premier ballon, 1min entre la frappe de BONY et le but encaissé qui symbolise cruellement le manque de confiance offensif et défensif de l’équipe, malgré les qualités et l’envie.

Avec un terrain dans un état plus que douteux, la mise en place de jeu au sol n’avait clairement pas son mot à dire samedi soir.

Les duels aériens se sont multipliés, les contacts aussi, nous rappelant les enjeux de cette rencontre.

La possession reste stephanoise mais sur une perte de balle dans les 35m adverse, un dégagement du défenseur et un rebond foireux, qui trompe la vigilance du stoppeur maison, suffit pour permettre à l’attaquant de s’offrir un doublé.

Malgré la tentative de Pereira et le boulot d’usure de V.Sabot replacé n°9 pour la rencontre, le score restera intact jusqu’à la mi-temps.

La rencontre fut encore plus maîtrisée en seconde période où les côtés ont été davantage sollicité, permettant aux latéraux d’apporter le surnombre.
À la 60 ème, l’arbitre (aussi bon que la pelouse..) décida de mettre fin au retour de BAYLE avec l’équipe seulement 15min après son entrée en jeu, laissant l’équipe à 10 pour une remontada de plus en plus compliquée.

Le travail de SION et des 8 autres joueurs de champs ont largement fait oublié l’infériorité numérique et les corners, coup franc se sont accumulés sans connaître une issue heureuse.
La réduction du score de P-H.Tavernier dans les arrêts de jeu doit servir de lancement pour la dernière ligne droite où tout les acteurs devront se sentir concerner à 120% afin d’éviter une troisième déconvenue cette année…

 

 

CCS (D1) 8 – LA RIVIERE (D1) 3

 

Victoire 8-3 dans un match appliqué et sérieux de la part des hommes du tandem CARVALHO JOUVE
Chaque attaque était une occasion de buts dans les 30 premières minutes du match et malgré une réduction du score à 3-2 de la part des visiteurs, BENSEKOUMA et RIVIER ont vite fait basculer le résultat pour solder le score à 6-2 à la mi-temps.

À la reprise, l’intensité du match fut clairement proche de zéro, le score aurait pu être plus lourd avec de nombreuses occasions, RIVIER y est allé de son quadruplé, MAZET un doublé, BENSEKOUMA et JUNIOR complètent la liste des buteurs.

De bon augure pour une équipe qui aura un rôle à jouer dans son championnat en cette fin de saison.

 

LA FOUILLOUSE (Foot Loisirs) 2 – CCS (Foot Loisirs) 9

Du 9 avec des vieux !

Le « crit » du CCS a fait parler la poudre ce samedi sur la pelouse synthétique de la Fouillouse.

Après un début de partie qui sentait le match piège, les Côte-Chaudaires ouvraient la marque par le rusé Jean-Paul Aguiar qui tel un renard à la sortie du poulailler reprenait un ballon relâché par le gardien feuillantin.

Rapidement rejoint au score à la suite d’une balle dans le dos de la défense et d’un beau centre en retrait, les Blancs et Bleus reprenaient leur marche en avant suite à une frappe lointaine de Tiblier.

Dès lors le match devenait à sens unique, et Tiblier par 4 fois, Aguiar par 3 fois, Bengono et Hallou participaient au feu d’artifice.

Même Bernard Laroche dans ses buts s’offrait une petite sucrerie en stoppant en fin de match un pénalty de la Fouillouse, aussi à l’aise sur sa ligne que s’il déposait un colis dans la Vologne.

Le coup de sifflet final survenait sur le score sans appel de 9-2 pour le CCS.

Parti quelque temps se ressourcer en Toscane avant le « Marcelico » du 7 avril à Dervaux en Coupe de l’Amitié (« ce tirage c’est l’Amérique pour les Colomb »), le coach Marcel a du savourer à distance ce succès.

Il a été suppléé sur ce match par le fidèle et précieux (et enroué) Jacky, que les anciens du « crit » ne remercieront jamais assez pour son aide tous les samedis.

CCS (U13) 1 – FIRMINY (U13) 2

Réception du FCO Firminy avec un groupe remanié à cause de plusieurs blessures, dont le portier.

Une première mi-temps très agréable dans l’ensemble, avec de l’envie, de l’application face à un adversaire très solide et un score de 0-0 qui reflète bien l’équilibre de la rencontre.

Tout se décidera en deuxième mi-temps, avec une ouverture du score locale sur coup franc et une égalisation quelques minutes plus tard sur corner.
Jamais deux sans trois, la dernière réalisation sera sur coup de pied arrêté, firminy prenant l’avantage dans les derniers instants sur coup franc.
Score final : 1-2.

Grosse mention au petit Ilyes, gardien u11 qui est venu avec brio pallier l’absence du gardien habituel.

 

CCS (U12) 1 – ST PRIEST en JAREZ 0

Très bon match des petits bleus et blancs contre une équipe qui a le niveau excellence. Le match s’est gagné dans la récupération du ballon ou les enfants ont effectué un pressing haut sur l’adversaire, ce qui les a perturbé.

Autres résultats

Défaite des U17 face à l’ETRAT 2 à 1, le maintien sera compliqué a assuré, les U15 s’imposent 2 à 1 à DERVAUX

Les U8 d’ADEL ABDELLIAOUI en plateau à ST PRIEST en JAREZ contre des U9 s’imposent 2 fois, font un nul et une défaite tandis que les U7 (notre photo) en plateau à ST VICTOR font un sans faute, les 2 équipes présentéegagnent l’ensemble de leurs matchs

Laisser un commentaire

© Cote-Chaude Sportif 2017