Un weekend REGALADE……

En ce vendredi hivernal, ce n est pas moins de 2 minibus, 2 bagnoles et 2 fourgonnettes qui prenaient la direction de la sympathique station d’Aussois pour oxygéner la joyeuse troupe de Marcelotti Colomb.
Un joli petit chalet les attendait, planté au milieu des pistes, à 1800m d’altitude. Parfait pour les globules et le cholestérol…
Le 1er minibus, conduit par le Pierre Chanal local, avait prévu de décoller dès 7h du matin pour profiter au mieux des pistes enneigées. C’était sans compter sur la ponctualité arménienne.


Ce léger contretemps avait pour conséquence de croiser sur une aire d’autoroute le second minibus pour le premier casse-croûte (d’une très longue série…).

Arrivés au pied des pistes de la station savoyarde, les plus sportifs chaussaient les planches pour descendre les génépis et croiser pingouins et autres Bordy en Colère.
Échappant de justesse à l agression d un enc*lé de moniteur de l’ESF (qui arrondit ses fins de mois en vendant des skis volés aux touristes) la joyeuse troupe prenait la direction de la piste bleue de l’Ortet pour enfin rejoindre le chalet posé au milieu de nulle part.

L’ascension de la montagne chargé comme des mulets pour nos valeureux anciens fut ponctuée par un festin dont seuls Marcel et Carlo ont le secret…
Il n était pas encore 15h qu’au moins un demi cochon avait déjà dû être sacrifié arrosé de quelques litres de boisson anisée, houblonnée ou vinifiée…

Le reste des troupes rejoignait le chalet pour un apéro faisant presque oublier le succulent plat au four du coach…
Des boissons écossaises et/ou mentholées vinrent conclure ce vendredi éprouvant au rythme des succès de Dave ou d’Enrico…

Réveillés par la douce et discrète voix de Cachou et par l’odeur du lard et des œufs sur la plancha du Carlo, c’est une petite vingtaine de skieurs qui prenaient la première collation journalière. La première d une longue série…

La résolution de « on skie jusqu’à 15h sans s’arrêter » ayant volé en éclats dès la 1ère pause-bière, la journée s’annonçait bien. Il était 10h53…
Quelques « Blanches de Chamonix » plus tard, direction le gîte pour les râpées à la fourme en guise de goûter…

 

Après avoir sauvé de justesse notre prof d histoire préféré de la déshydratation liée à l utilsation abusive du sauna, nous prenons la route du refuge de chez Gérard, sympathique mais un poil directif, pour casser la gueule à une sacrée fondue savoyarde… en gardant un œil sur BFM TV pour s assurer qu’il ne soit rien arrivé à la randonneuse perdue devant chez nous et gentiment raccompagnée au pied de la station…

Une soirée quasi similaire à la précédente ponctuait ce samedi à l’image de la météo… radieuse!

La douce voix du cachou et le lard du Carlo ouvraient une nouvelle fois ce dimanche où il était déjà l heure de préparer la redescente.
Les délicieuses escalopes milanaise de Jeannot (malgré un service peu souriant) englouties donnaient de la force aux troupes pour rejoindre le pied de la station et retourner au pied de nos jolis crassiers…

Comme chaque année, cette escapade savoyarde fut une grande réussite. De belles journées, de grandes soirées et d’énormes fous rires…

Sans notre vieille garde, ce rendez-vous n’aurait pas la même saveur.
Alors merci Boulem, Cachou, Mari, Jeannot, Carlo, Pat, Marcel, Arlindo (et tous les bénévoles n’aimant pas la montagne…) pour ces 3 jours et pour toutes ces saisons de passion et de dévotion à nos couleurs.

Place maintenant à la reprise du championnat ce samedi (face à la Croix de l’Orme à 14h en face du Rallye de la Ricamarie) et à l’entraînement mercredi.

© Cote-Chaude Sportif 2017