• Accueil
  • Actus
  • Toujours invaincus, en attendant la Coupe…..

Toujours invaincus, en attendant la Coupe…..

ES VEAUCHE (R2) 1 – CCS (R2) 1

Un nul qui n’arrange personne !

Cet après-midi, au stade Irénée Laurent, se déroulait le choc de cette journée en R2. Nos cotechaudaires se déplaçaient chez le voisin veauchois leader de la poule avec 4 victoires.

Sans Leonard, suspendu, et Nolan De Almeida, blessé, Alfred Picariello titularisaient Mory Soumahoro et Sofiane Othmani ; Cédric Court redescendant d’un cran.

Sur une pelouse compliquée, la première mi-temps fut un peu terne avec de longs ballons pour les locaux et deux blocs bien en place. Les occasions se font rares, mis à part 2 arrêts du portier local. A la demi heure, une mésentente entre la défense et Guillaume Chalque (ce n’est pas le même …) profitait à Mercier tout heureux de propulser le ballon dans les filets.
Othmani avait l’occasion de remettre les deux équipes à égalité mais sa reprise passait à quelques centimètres des cages(MT 1/0)

Le second acte nous obligeait donc à pousser et les ajustements de la pause portaient leurs fruits. Une meilleure maitrise collective et des intentions plus nettes. Le CCS se montrait plus pressant avec Anthony Sera et Mory Soumahoro au milieu de terrain, tous deux très précieux. C’est d’ailleurs sur le côté droit que nos séniors allaient se distinguer avec une combinaison entre Mory et Sofiane. Pénalty qu’Othmani transformait parfaitement en trompant Jacon. (1/1)

Le match était âpre avec des contacts qui se multipliaient et les esprits s’échauffaient quelque peu, le vent tournant, l’enjeu aidant …. Bourrin frappa le poteau après un tir puissant des 22 mètres et Duchamp, qui venait de rentrer, loupait le coche à deux reprises dont l’une sur un centre en retrait de Chassaing. Le coaching eut été alors gagnant !! Chalque repoussait finalement les dernieres velleités locales sur coups de pied arrêtés

Match nul 1 à 1 qui nous laisse en haut du classement.

Place au rendez-vous de cette fin d’année avec dimanche prochain le 7ème Tour de Coupe de France avec la réception du leader de N3 les Hauts Lyonnais .. De vieux souvenirs pour écrire une nouvelle belle page du CCS !

On vous attend nombreux !!!!

 

CCS (D1) 1 – ST GALMIER (D1) 1

Match nul et terne des hommes de SANTINI qui ont couru après l’ouverture du score suite à une relance interceptée dans l’axe . Ils égalisaient avant la pause par Ouattarah.

Le match a été très moyen, il va falloir que le niveau de jeu augmente, être beaucoup plus solide . Rendez est donc pris pour le prochain match face à Pays de COISE.

CCS (Foot Loisirs) 5 – ST PAUL EN JAREZ (D1) 3

En cet après midi automnal, nos valeureux anciens recevaient la sympathique équipe de Saint Paul en Jarez avec pour objectif principal de se muer en 14 carpes et prouver à Marcelotti que non, son vestiaire ne l avait pas lâché…

Objectif rempli avec une victoire 5-3 acquise de main de Gerphagnon.

Max Piazzon : Monsieur 100% s est mué en monsieur 150%. 2 frappes, 1 râteau mal maîtrisé, 3 buts. Avait sûrement la tête à sa future convocation méritée en coupe de France.

Antho Vacher : notre gaulois s est barré à la mi-temps sûrement vexé par la taille des nouveaux maillots. Il a eu le temps de parfaire son teint de peau pivoine!

Julien Rivoirard : un poil court sur le second but visiteur. À l image de son pantalon de survêtement. Les nouveaux équipements ne le mettent pas vraiment en valeur…

Oswaldo Gerphagnon : des ailes de 20 ans, des jambes de 60. Il a fêté ses xx bougies de la plus belle des manières avec un « allez c’est bon, sors moi Marcel! ». Heureusement Marcel s’en bat les alibofis.

Mehmet Gibert : le Goéland d Anatolie est un vrai couteau turc. Une fois ailier, une fois remplaçant, 1 fois latéral. A perdu son portable dans le vestiaire. Peut-être regarder dans son joli cache-cou, au cas où, il y a pas mal de place…

Damien Bissardon : commence à prendre ses marques au sein du groupe. Sa faute subie et non sifflée par l homme en noir gratifiée d un « non mais t es sérieux là? » en témoigne. À revoir quand il sera vraiment intégré aux côtés du « méchant » Meallier et de Monseigneur Breton.

Pierre Tranchant : il a montré dans le 1er quart d’heure pourquoi nos adversaires pouvaient compter sur lui. Passe décisive sur leur 1er but, 2 ou 3 transmissions dans un tempo dégueulasse par la suite. S’est parfaitement repris en se cachant sur son côté par la suite…

Vitalis Sabot : obligé de partir avec le gaulois à la mi-temps, quelque chose nous fait dire que les murs de la buvette du stade Massot au Puy tremblent encore. Buteur quand même.

Johan Meallier : le frère du « méchant » Meallier a justifié et conforté son statut de chouchou du Président. Camarade exemplaire et attachant. Buteur sur une belle frappe rupturée. (NLDR : Ces éloges sont écrites pour qu il revienne faire au moins un 2ème match cette saison…)

Jocelyn Augade : buteur de la tête sur un penalty qu il avait lui même manqué, Marcel lui a dit de bien tenir son couloir gauche à la mi-temps. Mais il jouait avant centre… Double buteur sur un magnifique coup franc aux multiples rebonds.

Loïc Tiblier : le percheron de Michon a fait passer une sale après midi aux visiteurs. Sa protection de balle, cul en arrière ou  l’ impression qu’un semi remorque manœuvre dans une impasse…

Philippe GomGom : remis sur pieds plus vite qu il ne récupère son permis de conduire, il a gratifié les observateurs de 2 ou 3 chevauchées côté gauche. Le Petit Prince de Dury.

Jérémie Satre : rentré à la mi-temps pour peser sur l arrière garde adverse, il a parfaitement pesé. Et pas que sur l arrière garde. Peut être aurait-il dû enlever son haut de survêtement pour jouer. Il aurait été plus à son aise sûrement pour réussir ses dribbles cha-loupés…

Jérôme Cheminal : le neveu de l ex candidat à la présidentielle a tout réussi cet après midi. Il n a rien loupé plutôt.

Des valeurs retrouvées sous l oeil du Président et de sa garde rapprochée. La tête de Marcel sauvée, sa protection policière levée. Jacky qui déboule sur le terrain avec 10 minutes de retard, y avait-il du monde à la tirette? Bref, un bon après midi de copains.

A mercredi pour le casse-croûte et pour s entraîner occasionnellement.

 

ST GALMIER (U18) 1 CCS (U18) 1

Pour ce match amical, les hommes de Georges BLANC se rendaient à ST GALMIER pour un match amical, histoire de peaufiner les réglages…
Après 25 minutes de domination, le CCS n’arrivait pas à concrétiser au contraire des locaux qui sur leur première occasion ouvrait le score . sur une perte de balle et un mauvais placement . Sans s’affoler les visiteurs parvenaient à revenir pour rejoindre les vestiaires sur le score de 1 partout
La seconde période fut brouillée par de nombreux changements pour tester les joueurs sur différents postes .
L’équipe progresse, pour enfin obtenir des résultats ???

LE COTEAU (U15) 4 – CCS (U15) 2

Une entame de match compliqué sur un terrain « de rugby », Le COTEAU ouvrait la marque dès la troisième minute et continuait de pousser.
Le CCS s’en s’affoler réagissait bien et posait le jeu. Lucas égalisait puis Marwan doubliat la mise à la 25eme.
Le COTEAU égalisait sur corner à la 38ème.

La seconde période était plus difficile mais avec beaucoup de cohésion et une combativité non récompensée . Malheureusement à la 80eme minute, l’arbitre oubliait de siffler une charge sur Mano qui profitait à l’attaque du Coteau (3-2). Un dernier contre du Coteau cloturait la rencontre à la 85eme.
Une défaite cruelle pour un groupe très rajeuni mais qui a été d’une grande solidarité. Prochaine rencontre dimanche 14/11 à 10h avec la réception de Feurs.

Autres résultats

Les U10 de Farid et Joris se déplacaient à Andrézieux, pour un tounoi à l’ENVOL STADIUM . De bonnes équipes de la région étaient présentes pour ce plateau relévé . Une très bonne matinée pour une qualification l’après midi pour la poule élite
Malheureusement après un superbe match face à ST PRIEST , ils s’inclinaient sur le score de 2 à 1 pour finalement terminer 8ème après une seconde défaite aux pénalties.

Bon tournoi des enfants très impliqués mais fatigués en fin de journée.

 

 

 

© Cote-Chaude Sportif 2017